Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Alfred

Alfred est têtu.
Il n’est pas obtu,
Il n’est pas bourru,
Il est juste têtu.
Sa femme n’en peut plus…
Elle est déçue de ce mariage déchu.
Ce qui lui avait plût

Chez son mari têtu
C’est qu’il n’était ni ventru,
61f4423c80133edd450d71e2d3fc5a81.jpg
Ni poilu.
Mais elle n’avait pas vu
Qu’il n’était pas non plus
Ni très couillu
Ni bien chevelu…
Alors depuis la Saint Lulu
En plus d’être têtu,
Alfred est cocu.
 
 

Commentaires

  • Très sympa ton blog et un certain art du double sens ;)
    Je linke ^^

  • J'en tombe de" cul !

  • Bien vu !

  • tsi hi!
    y a un matou qu'arrête pas d'mater ma souris avec envie...
    (inspiration niak niak)

  • ah !! que j'aime !! astucieux poème sur les bonheurs d'Alfred !!! j'ai beaucoup aimé les mots" consensus " et consorts !! merci pour cette habile pirouette verbale !!!

  • Waaah dans le noir j'avais pas vu ton minou ... en plus il ronronne ^^

Les commentaires sont fermés.