Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Y a que Tromper qu'est Tromper...

 

A partir de quand considérez vous avoir été trompé?

- un baiser?

- une pipe? / un cunni?908dddc61640cefb1adf6f48f4791021.jpg

- une pénétration? 

- un orgasme?  

 

Qu'est ce qui est le plus grave?

- recoucher avec son ex ou coucher avec un/une inconnu(e)?

- prendre une chambre d'hôtel ou faire ça vite fait dans votre voiture?

 

Jusqu'où pouvez vous pardonner?

- l'oubli de la capote

- le mensonge pendant des années 

- la préméditation 

 

2b3ec8776545c087f993168658bdf8fd.jpg
 
 Et si Monsieur a trompé Madame avec son ex et Madame a trompé Monsieur avec une amiE (voir billet précédent), est ce que ça fait un-partout-balle-au-centre?

 

Commentaires

  • J'estime etre trompée dès lors qu'il y a baiser... Car ça implique bien plus.
    Le plus grave = recoucher avec son ex. Non, il y a encore pire : faire ça dans le lit conjugal.
    Je ne pardonne pas la capote, ça non. Le mensonge, quand cela n'a pas de conséquences (bébé...), c'est compréhensible. Je pardonne. La préméditation, c'est lourd aussi, donc j'aurais du mal à pardonner. Donc j'aurais plus d'indulgence pour le mensonge, car il faut malheureusement partie du couple...

  • A partir de quand je me suis trompé (sur l'autre).

    De m'être trompé (tout seul).

    Jusqu'à ce que je réalise que je ne m'étais pas trompé tout seul, mais qu'on s'est fourvoyés à deux.

  • Le mien... rien qu'un seul regard pour une autre et je lui crève les yeux !

  • je pense que pour moi, quelle que soit la tromperie, l'effet serait le même: profonde tristesse,
    je m'imagine capable de pardonner l'un ou/et l'autre des écarts décrits ... une fois,
    après, je ne suis pas sûre

    question: monsieur catt lit-il ce blog?

  • @ Sto: c'était pas le lit conjugal, mais la voiture conjugale...

    @ Amelimelo: Facile à dire... pis une fois devant le fait accompli on se retrouve comme une conne, tiraillée entre ses convictions et ses sentiments...

    @ touk-touk : et oui...

  • La tromperie c'est le mensonge quel qu'il soit !
    L'oubli de la capote c'est impardonnable et rhédibitoire, le mensonge pendant des années idem. Pour le reste, une pulsion, une envie soudaine... c'est humain !
    D'une façon générale, ce qui est bien c'est d'anticiper, de parler avant et de se fixer des règles !!!

  • A mon avis, je pense que c'est macaron le plus proche de la vérité... Et comme je te le dis, s'il a été capable de passer sur ton incartade avec Madame V... Un partout, balle au centre.

  • Bha faut au moins une pénétration pour être trompé , quoi que dans notre petit monde , c'est plus trop à la mode la fidélité , donc dès le départ il est pour la plupart entendu qu'il y aura coucheries avec des tiers , du coup c'est plus vraiment trompé ...
    Ceci dit si la fidélité du cul n'est plus rien , il reste celle du coeur et dès qu'elle est rompue (je cause d'expérience) , là j'estime qu'il y a tromperie ..
    C'est profond ce que je dis la hein ? (Comprenne qui pourra) !

  • Bah je dirais un baiser... mais en fait non, quand je suis bourée j'embrasse filles (surtout) et mecs donc... ça depend du contexte hein ^^ du coup je dirait tromper pour la fellation qui est un acte sexuel à part entière

    Apres je considere par recoucher avec ses exs comme grave (l'ex est une valeure sur qui vous connais bien donc...) donc je dirais l'inconnu (même si ça peut être un trip/fantasme pour certains)

    Pour la balle au centre... si monsieur à trompé madame, et que madame à tromper monsieur.... pourquoi ils sont encore ensemble ????? ( à moins de pratiquer l'amour libertain hein choix de vie je respecte ça peut être une solution pour certains, d'un coté leur amour, de l'autre le sex.... complexe quand même)

Les commentaires sont fermés.